Quand et comment consulter un vétérinaire pour son chat

1496

Lorsque votre chat est souffrant, de nombreux signes apparents chez lui peuvent vous alerter sur sa maladie possible. Mais ces signes dans certains cas ne sont pas toujours visuels. Il vient alors de la question de savoir quand et comment emmener son chat chez le vétérinaire ? C’est à cette préoccupation que tente de résoudre cet article.

Quand emmener son chat en consultation chez le vétérinaire ?

Lorsque votre chat présente certains signes très alarmants, vous devez immédiatement l’emmener voir le vétérinaire. Par exemple, lorsqu’il souffre de vomissement répété ou de diarrhée chronique ; une longue constipation ou des mictions urinaires de plus d’une demi-journée. Ce sont des signes qui doivent vous alerter sur la présence de maladie chez votre chat. De même, d’autres signes apparents comme la toux, les éternuements ou des difficultés à respirer, la couleur des yeux virant au rouge ou des écoulements de tout genre peuvent également vous orienter. Un chat malade présente dans son comportement, des signes de perte de poids dû à l’arrêt de l’alimentation ou d’hydratation. C’est un cas qui doit également éveiller l’attention. Toutefois, un chat qui s’hydrate de trop doit être également surveillé. Par ailleurs, les chats sont des animaux qui attachent un intérêt particulier à la propreté de leurs corps. Si vous constatez dans ce cas que votre chat est affaibli, qu’il ne fait plus ses toilettes, qu’il ne quitte plus sa litière, qu’il se cache sans raison à la vue de tous, alors vous devez lui porter une nouvelle attention. Ce sont aussi des indicateurs de la présence probable d’une maladie. Les grattements de corps, les gémissements et les plaintes de votre chat doivent également retenir votre attention. Les grands rendez-vous de la santé du chat doivent également être des occasions pour l’emmener voir le vétérinaire.

Lire également : Voyager avec son chat en toute sécurité : les astuces indispensables

Comment emmener son chat en consultation ?

Contrairement aux cliniques traditionnelles, les cliniques de vétérinaires sont moins nombreuses et moins répandues. Généralement, les chats vont en consultation pour leur visite annuelle ou quand ils sont souffrants. La première des choses à faire avant toute consultation, c’est de prendre rendez-vous avec le vétérinaire de votre chat si vous avez déjà choisi un. Car même si cela reste caché, les vétérinaires ont également beaucoup de travail. Si vous ne voulez pas attendre longtemps avant d’être reçu en consultation, il est préférable d’obtenir votre rendez-vous. Dans votre demande de rendez-vous, précisez à l’avance la raison de votre visite et décrivez brièvement les symptômes qui apparaissent chez votre chat afin que le vétérinaire sache à quoi s’attendre. Vous devez également demander à l’auxiliaire de santé si vous devez faire certaines choses avant de venir en consultation, cela vous évitera certaines surprises.

A lire aussi : Découvrez les races de chats idéales pour la vie en appartement

Les signes à surveiller chez son chat pour détecter une maladie

Pensez à bien surveiller régulièrement votre chat pour détecter les signaux qui pourraient indiquer une maladie. Les chats sont des animaux experts en dissimulation, il faut donc être attentif aux moindres indices. Voici quelques-uns des symptômes à surveiller :

Le comportement : Un changement d’humeur ou de comportement peut être un signal d’alarme. Si votre chat devient léthargique et se cache constamment, s’il ne veut plus jouer ou n’exprime plus aucun intérêt pour quoi que ce soit, cela pourrait indiquer une douleur physique.

L’appétit et la soif : Une perte d’appétit chez le chat peut aussi signaler un problème de santé. S’il ne mange pas pendant plusieurs jours, essayez de lui donner quelque chose qu’il aime particulièrement comme du thon en boîte ou des croquettes spéciales appétissantes.

L’hygiène personnelle : Les chats accordent beaucoup d’importance à leur hygiène personnelle. Ils passent souvent leur temps à se toiletter, si vous remarquez que votre chat ne prend plus soin de sa fourrure et a l’air négligé, cela pourrait indiquer une douleur physique.

Les selles : Surveillez les selles de votre chat car elles peuvent révéler certaines pathologies telles que la diarrhée ou la constipation.

Si vous notez l’un des signaux ci-dessus chez votre chat, pensez à prendre rendez-vous avec le vétérinaire sans tarder afin qu’il puisse faire un diagnostic complet.

Il existe différents facteurs qui nécessitent une consultation auprès de son vétérinaire. Les chats sont des êtres à part et peuvent être très sensibles aux maladies, pensez à bien les observer pour détecter rapidement tout changement dans leur comportement ou leur état physique. En cas d’urgence, n’hésitez pas à contacter votre clinique vétérinaire la plus proche pour obtenir une aide immédiate.

Les différentes options de prise en charge financière pour les consultations chez le vétérinaire

Malheureusement, la visite chez le vétérinaire peut être très coûteuse. Par conséquent, vous devez considérer les différentes options pour aider à couvrir les frais de consultation et de traitement.

La première chose à faire avant toute consultation est d’examiner votre contrat d’assurance pour animaux domestiques. Il existe plusieurs assureurs proposant des formules qui peuvent vous aider à gérer financièrement ces consultations. Vous pouvez aussi vérifier si votre mutuelle propose une assurance santé animale, certainement l’une des meilleures options.

Certains programmes gouvernementaux sont disponibles dans certains pays pour aider les propriétaires d’animaux domestiques ayant un revenu faible ou modeste avec leurs soins médicaux vétérinaires. Dans certains cas, ces programmes offrent même une aide financière gratuite permettant aux personnes en difficulté financière de bénéficier d’un traitement approprié pour leur compagnon félin.

Il existe aussi des organisations caritatives dédiées aux soins vétérinaires gratuits ou peu coûteux destinés aux propriétaires d’animaux n’ayant pas suffisamment de moyens financiers. Parmi elles, on compte par exemple « La Fondation Assistance Aux Animaux », qui offre une assistance médicale gratuite ou réduite pour tous types d’animaux, y compris les chats.

Certaines cliniques vétérinaires ont des arrangements spéciaux avec divers organismes afin que leurs clients puissent étaler le paiement sur plusieurs mois sans intérêts additionnels, ce qui soulage quelque peu la charge monétaire imposée par cette dépense surprise et souvent élevée qu’est une visite chez le vétérinaire.

Si vous avez des difficultés financières pour assurer les soins médicaux de votre chat, n’hésitez pas à vous renseigner auprès de ces différentes options. Vous devez prévenir tout problème majeur et donc une consultation plus coûteuse en raison des complications ultérieures.