La mise-bas de la chatte

715

Assister à la mise-base de la chatte peut être un moment émouvant pour le maître. Cependant, lorsque vous n’en connaissez pas les signes précurseurs, vous pourrez facilement la rater. Heureusement, il est possible de prévoir la naissance des chatons. Découvrez dans ce billet comment se déroule la mise-bas de la chatte.

Mise-bas de la chatte : quels signes précurseurs ?

Pour assister à la mise-bas de la chatte, vous devez être en mesure de distinguer les signes précurseurs. Dans un premier temps, la chatte aura tendance à s’isoler et va se construire un nid dans un coin calme.

A lire également : Les essentiels pour prendre soin de votre chat au quotidien

Cependant, ce signe n’est pas toujours suffisant pour déterminer avec précision le moment de la mise-bas de la chatte. Entre cet isolement et la naissance des chatons, plusieurs jours peuvent s’écouler. Par ailleurs, vous pouvez observer le comportement de la chatte. Dans les dernières heures de la mise-bas, elle peut devenir agressive.

Cela est dû aux contractions qu’elle subit. L’animale se mettra alors à lécher avec instance son ventre et ses mamelons. Dès que vous passez trop près, vous pouvez être griffé. Pour autant, le moyen le plus sûr pour déterminer le moment de l’accouchement à quelques heures près consiste à prendre sa température.

A lire aussi : Comprendre les signaux de satisfaction ou d'insatisfaction de votre chat : les clés pour une relation harmonieuse

Lorsque celle-ci descend sous les 38,5 °C, sachez que la mise-bas de la chatte se fera dans moins de 24 h.

La naissance des chatons : un phénomène en 3 étapes

mise-bas de la chatte

La mise-bas de la chatte ne se limite pas à l’expulsion des chatons hors du ventre de leur mère. Le phénomène se déroule en plusieurs étapes.

La préparation de l’utérus

Avant l’expulsion des chatons, l’utérus de la chatte se prépare. Ainsi, le col de l’utérus va s’ouvrir progressivement. Ce phénomène peut durer 4 h ou 36 h en cas de complications.

La naissance des chatons

Après l’ouverture du col de l’utérus, les chatons peuvent être facilement expulsés. Pour cela, la chatte va subir des contractions utérines, mais aussi abdominales. Par concours de circonstances, les poches des fœtus se rompent, laissant du liquide fœtal s’écouler.

Ensuite, le premier chaton pourra pointer la tête puis les contractions utérines favoriseront son expulsion. Il est également possible que ce soit le bassin du chaton qui sort en premier. En dehors de la tête et du bassin, toute autre partie du corps qui sort en premier est le signe d’une complication.

L’accouchement peut alors durer plus longtemps que prévu. Ainsi, vous devez faire appel dans l’immédiat à un vétérinaire lorsque vous remarquez une anomalie. Les chatons sont expulsés à intervalle régulier de 10 minutes. Dans certains cas, les expulsions peuvent se faire à intervalle d’une heure. Au-delà, vous risquez de perdre votre chatte.

L’expulsion des annexes fœtales

À la fin de la mise-bas de la chatte, celle-ci va expulser les poches et les placentas restants dans l’utérus. Elle pourra les ingérer, c’est tout à fait normal. Toutefois, l’expulsion peut ne pas être systématique.

 

Les complications possibles lors de la mise-bas de la chatte : comment les prévenir ?

La mise-bas de la chatte est un moment crucial et délicat pour votre animal domestique. Il arrive que des complications surviennent et mettent en danger la vie de votre chatte ou celle des chatons. Voici quelques pistes pour prévenir les risques.

Les signaux d’alerte :
S’il faut pousser depuis plusieurs heures sans succès, cela pourrait indiquer une complication lors du passage dans les voies génitales.
Si elle présente une baisse brutale de température corporelle (moins de 37°C) ou encore si elle a des saignements anormaux, n’hésitez pas à contacter rapidement un vétérinaire.

Comment éviter ces complications ?
Afin d’éviter les complications lors de la mise-bas, il faut prévenir toute complication pouvant mettre sa vie ou celle des chatons en danger. N’hésitez pas à demander conseil auprès d’un spécialiste si besoin !

Comment s’occuper des chatons et de leur mère après la mise-bas ? Les conseils à suivre

Une fois que la mise-bas est terminée, il est temps de prendre soin des chatons et de leur mère. Voici quelques conseils pour vous aider à les prendre en charge.

Premièrement, donnez-leur un espace calme :
Les chatons ont besoin d’un endroit calme et chaud pour se reposer après leur naissance. Créez un espace douillet avec une couverture chaude et confortable dans une pièce à l’écart du bruit et des courants d’air.

Vérifiez leurs fonctions vitales :
Assurez-vous que chaque chaton respire correctement et qu’il a une température corporelle normale (environ 38°C). Si vous remarquez quelque chose d’inhabituel chez l’un des nouveau-nés, contactez immédiatement votre vétérinaire.

Aidez-les à téter :
Au début, les chatons peuvent avoir du mal à trouver le mamelon de leur mère. Aidez-les en les guidant vers le bon emplacement ou en tapotant légèrement sur les mamelons pour stimuler la production de lait de la chatte.

La lactation nécessite beaucoup d’énergie pour votre animal domestique. Offrez-lui donc régulièrement une nourriture riche en protéines ainsi que suffisamment d’eau fraîche tout au long du jour. N’hésitez pas également à contacter votre vétérinaire pour obtenir des conseils sur la nutrition de votre chatte.

La mise-bas est un événement important et délicat dans la vie de votre animal domestique ainsi que dans celle des chatons. En suivant ces quelques conseils, vous pouvez aider à garantir leur bien-être et leur santé après cet événement crucial.

Les soins à apporter à la chatte gestante avant la mise-bas : alimentation, suivi vétérinaire, etc

Avant la mise-bas, il faut prendre soin de votre chatte gestante pour assurer sa santé et celle des chatons à venir. Voici quelques conseils pour vous aider à prendre en charge votre animal domestique au cours de cette période cruciale.

L’alimentation :
Une bonne alimentation est essentielle pendant la gestation. Vous devez fournir une nourriture riche en protéines, vitamines et minéraux nécessaires pour maintenir une croissance saine des chatons tout en évitant la prise excessive de poids chez votre chatte. N’hésitez pas à demander conseil à votre vétérinaire sur le régime alimentaire recommandé pour les chattes gestantes.

Suivi vétérinaire :
Durant la grossesse, il faut des examens approfondis pour surveiller son état général ainsi que celui des petits. Des visites préventives permettent aussi aux professionnels d’identifier toute anomalie éventuelle dès leurs premiers stades.

L’exercice physique :
Pour les chattes gestantes ainsi que pour celles qui ont mis-bas récemment, l’exercice doit être limité puisqu’il peut être difficile ou même dangereux dans certains cas. Lorsque vous sortez avec elles ou encore quand elles se déplacent librement dans un jardin clôturé, assurez-vous qu’elles sont sous surveillance constante. Il ne faut jamais priver un chaton du temps nécessaire pour courir, escalader et jouer pendant qu’il grandit.

Préparation à la mise-bas :
Avant que les chatons ne naissent, vous devez prévoir un endroit calme et confortable pour la mise-bas. Assurez-vous d’avoir une caisse de mise bas suffisamment grande avec des couvertures douces et chaudes prêtes pour accueillir les petits. Dans le cas où votre chatte a besoin d’assistance au cours de l’accouchement, il faut être présent(e) pour la soutenir et l’aider. Prendre soin de votre animal domestique pendant sa grossesse est essentiel pour assurer sa santé ainsi que celle des chatons à venir. Grâce aux conseils mentionnés ci-dessus, vous pouvez aider votre chatte gestante à passer cette période dans les meilleures conditions possibles.

Les différences entre une mise-bas naturelle et une césarienne : quand est-il nécessaire d’avoir recours à cette dernière option ?

La mise-bas est un événement naturel pour les chats, mais dans certains cas, il peut être nécessaire de recourir à une césarienne. La question se pose souvent : Quand est-il nécessaire d’avoir recours à cette intervention ? Et quelles sont les différences entre une mise-bas naturelle et une césarienne ?

Dans certains cas, même si votre chatte gestante a été suivie régulièrement par le vétérinaire tout au long de sa grossesse, elle peut avoir besoin d’une assistance supplémentaire pour donner naissance. Les signaux qui indiquent la nécessité d’une intervention chirurgicale comprennent :

• Des contractions prolongées sans que le chaton ne naisse.
• Une fatigue excessive pendant l’accouchement.
• Un délai prolongé depuis la rupture du sac amniotique jusqu’à l’apparition des premières contractions.
• Si vous constatez que votre chatte ne respire pas normalement ou qu’elle a des difficultés respiratoires.

Si l’un de ces symptômes se manifeste chez votre animal domestique, il faut consulter immédiatement un vétérinaire compétent en vue de discuter des options disponibles.

Temps • La croissance intra-utérine d’un fœtus prend environ 63 jours. Lorsque tout se passe bien lors de la mise bas naturelle, le processus durera généralement moins de six heures. En revanche, le temps de récupération pour une femelle qui subit une césarienne est d’environ deux semaines.

Risques • Une mise-bas naturelle comporte toujours des risques, mais les chances sont légèrement plus élevées avec une césarienne en raison du fait qu’il s’agit d’une intervention chirurgicale. Par exemple, il peut y avoir un risque accru de saignement et d’infection postopératoire.

Le choix entre une mise-bas naturelle ou une césarienne dépendra vraiment des circonstances individuelles entourant chaque naissance ainsi que la santé générale du chaton et de leur mère. Mais dans tous les cas, vous devez surveiller attentivement votre chatte gestante avant l’accouchement afin qu’elle puisse donner naissance à ses petits en toute sécurité.