Comment reconnaître un lipome chez un chien ?

1335
white and brown long coated dog on green grass field during daytime

Les lipomes, également connus sous le nom de tumeurs adipeuses, sont des masses non cancéreuses constituées de tissu adipeux. Bien qu’elles ne soient généralement pas préoccupantes, il est important de surveiller les symptômes chez votre chien. Au cas où vous en remarquerez l’apparition, il faudra consulter un vétérinaire. Nous vous présentons dans cet article les symptômes et le diagnostic pour reconnaitre un lipome.

Symptômes

Le lipome est courant chez les chiens et peut apparaître n’importe où sur le corps. Il est généralement doux au toucher, mobile et n’est pas douloureux. Voici quelques symptômes à surveiller chez votre chien si vous suspectez la présence d’un lipome.

A lire également : Produits de toilettage pour chien : que choisir ?

Masse sous-cutanée

Le lipome est souvent ressenti sous la peau comme une masse douce et mobile. La taille de cette dernière peut varier de très petite à plusieurs centimètres de diamètre. Il s’agit d’ailleurs là de l’un des symptômes les plus remarqués concernant l’apparition de cette tumeur.

Croissance lente

Le lipome a tendance à se développer lentement. Pour cette raison, vous devez adopter les dispositions nécessaires dès son apparition pour éviter sa croissance.               Cependant, s’il croit de manière rapide, cela peut être un signe de quelque chose de plus grave.

A voir aussi : Découvrez les différentes races de chiens et leurs particularités comportementales et physiques

Apparition soudaine

Comme mentionné au niveau de la récente section, le lipome est généralement caractérisé par une croissance lente. Cependant, il n’est nullement impossible qu’il apparaisse de façon soudaine. Si vous remarquez une masse inhabituelle sur votre chien, vous devrez par conséquent la faire examiner par un vétérinaire.

Douleur

Le lipome n’est généralement pas douloureux. Toutefois, il peut arriver que votre chien ressente de la douleur à l’apparition de la tumeur. Analyser donc son comportement peut vous aider à savoir s’il souffre du mal.

Altération de la mobilité

Si le lipome est situé dans une zone où il peut entraver la mobilité de votre chien, il peut y avoir une claudication et une boiterie. L’animal peut aussi avoir une difficulté à se lever, se coucher ou à effectuer certaines activités.

Ulcère ou rupture de la masse

Le lipome chien peut parfois s’ulcérer ou se rompre. Cela entraîne dans la majorité des cas une infection de la plaie, une inflammation, une douleur et une odeur nauséabonde. C’est pourquoi vous ne devez pas manquer de surveiller l’apparition de la masse pour éviter son évolution.

Le diagnostic du lipome

Le diagnostic du lipome chez le chien peut être fait par un vétérinaire à l’aide d’un examen physique.  Ce dernier se réalise suivant quatre étapes.

Examen physique

Le vétérinaire commencera par examiner la masse sous-cutanée et en déterminera la taille, la forme, la texture et la mobilité. Généralement, cette étape permet déjà de savoir si le chien souffre du lipome.

Aspiration à l’aiguille fine (AAF)

Par la suite, le vétérinaire peut utiliser une aiguille fine pour prélever un échantillon de cellules de la masse. Ce prélèvement sera ensuite examiné au microscope pour déterminer la présence de cellules adipeuses caractéristiques d’un lipome.

Imagerie médicale

Au cas où l’Aspiration à l’aiguille fine ne fournit pas de résultats concrets, le vétérinaire peut effectuer  une échographie ou une radiographie pour évaluer la masse en profondeur.

Biopsie

Lorsque les résultats de l’AAF ou de l’imagerie médicale ne permettent pas de confirmer le diagnostic, une biopsie peut être recommandée. Cette opération implique de prélever un échantillon de tissu de la masse pour une analyse plus approfondie au microscope.

 

Traitement et prise en charge des lipomes chez les chiens

Si votre chien est diagnostiqué avec un lipome, la bonne nouvelle est que la plupart des cas ne nécessitent pas de traitement. Les lipomes sont généralement bénins et ne provoquent aucune douleur chez le chien. S’ils se développent rapidement ou deviennent trop volumineux, ils peuvent comprimer les tissus environnants et entraîner une gêne pour le chien.

Dans ce cas-là, le vétérinaire peut recommander l’ablation chirurgicale du lipome. L’intervention chirurgicale implique de retirer complètement la masse sous anesthésie générale afin d’éviter toute douleur ou inconfort pour le chien pendant l’opération.

Avant toute intervention chirurgicale, vous devez faire vérifier régulièrement la masse par un vétérinaire qualifié afin de suivre son évolution et déterminer si elle nécessite une intervention urgente ou non.

De plus, fréquemment utilisée dans les traitements médicaux chez l’homme ainsi que chez les animaux domestiques, la thérapie assistée par laser représente aussi une option intéressante pour traiter les lipomes chez les chiens. Cette technique consiste à utiliser des faisceaux lumineux dirigés vers la zone affectée pour stimuler le métabolisme cellulaire, ce qui réduit considérablement leur taille.

Après tout traitement choisi concernant le retrait du lipome du chien, vous devez suivre des soins post-opératoires précis, notamment en nettoyant régulièrement leurs plaies avec des antiseptiques et en leur offrant des analgésiques et des anti-inflammatoires pour soulager la douleur.

Un diagnostic précoce peut aider à éviter une intervention chirurgicale coûteuse ou même inutile. Il est donc recommandé de surveiller régulièrement les masses sous-cutanées chez son chien et de consulter rapidement un vétérinaire si vous remarquez tout changement soudain.

Prévention des lipomes chez les chiens : conseils pratiques pour les propriétaires

Les lipomes sont des tumeurs bénignes assez courantes chez nos compagnons canins. Certains chiens peuvent être plus prédisposés que d’autres à développer ces tumeurs graisseuses. Il existe plusieurs facteurs de risque qui ont été identifiés par les vétérinaires.

Le premier facteur est l’âge du chien. Les chiens âgés ont tendance à développer plus facilement des lipomes que les jeunes animaux. De même, certaines races comme le Doberman Pinscher ou le Weimaraner présentent une prédisposition accrue pour le développement de lipomes.

Une autre cause possible peut être liée au surpoids du chien : les tissus adipeux étant plus importants chez ces derniers, cela augmente la probabilité de développement des lipomes.

Pour réduire le risque d’apparition de cette affection chez votre animal domestique, il est conseillé :

• D’éviter la consommation excessive d’aliments riches en matières grasses,
• De faire bouger régulièrement votre animal et de pratiquer une activité physique,
• D’effectuer régulièrement un examen clinique général auprès du vétérinaire afin qu’il puisse diagnostiquer rapidement toute apparition anormale.

Vous avez la responsabilité de veiller à la santé globale de votre animal domestique en lui fournissant une alimentation saine et équilibrée ainsi qu’un bon suivi médical pour éviter toutes complications liées aux mauvaises habitudes alimentaires ou à un manque de suivi quotidien.