Comment choisir son animal de compagnie

1294

Le choix d’un animal de compagnie est à prendre très au sérieux. Si vous faites un mauvais choix, vous serez obligé de vous en séparer trop tôt. Sachez qu’en prendre soin représente un coût mensuel et une responsabilité en plus. Tenez donc compte de votre budget, de votre espace et de votre disponibilité.

Le chat comme animal de compagnie

Les chats ont généralement tendance à garder leurs indépendances et à être très mystérieux. Mais si vous n’avez pas assez d’espace chez vous et que vous devez bouger constamment, il est préférable d’avoir un chat comme animal de compagnie. Les chats ont également la capacité de s’adapter assez vite à leurs milieux de vie. Vous aurez le choix entre plus de 50 différentes espèces de chat réparties dans trois principaux groupes. Il s’agit : des chats à poil long (le Britsh, le Maine coon, le sacré de Birmanie, etc.), les chats à poil mi — long (l’angora, le Persan, le Balinais, etc.) et les chats à poil court (le Savannah, le Devon rex, le Singapura, etc.).

A découvrir également : Pourquoi privilegier le bien-etre animal dans l’elevage des volailles ?

Certains diront qu’il est mieux d’opter pour une femelle alors que d’autres diront le contraire. Retenez juste que chaque chat est particulier et que vous contribuerez beaucoup à peaufiner ces habitudes. Un chat coute entre 500 € et 2 000 € à l’adoption, puis en moyenne 50 €/mois.

Le chien comme animal de compagnie

Les chiens sont les animaux de compagnies les plus loyaux. Ils sont pour la plupart très dociles et servent parfois d’excellent gardien. Vous ne regretterez pas leurs compagnies, tant pour les jeux que lors des promenades. Avant de faire un choix, vous devez prendre des renseignements sur l’espèce que vous prévoyez adopter. Certains chiens sont plus destinés pour la chasse, vous ne deviez donc pas faire l’erreur de les emmener chez vous. Ils auront tendance à être moins dociles et trop dynamiques.

A voir aussi : Découvrez les créatures mythiques et légendaires des cultures mondiales

Avec les associations et les refuges, on peut adopter un chien avec moins de 300 €. Pour avoir un chien d’une certaine race, vous débourserez entre 700 € et 4 000 €. En ce qui concerne le coût de l’entretien, il est légèrement plus élevé que celui du chat, en moyenne 70 €/mois.

Les nouveaux animaux de compagnies (NAC)

Les NAC occupent souvent moins d’espace et vivent parfois plus longtemps que les chiens. Généralement, on débourse moins cher pour un NAC que pour un chien ou un chat. On peut souvent opter pour : un rongeur, un oiseau, un serpent, un lézard, une tortue, un gallinacé, un crustacé, un mollusque, un amphibien, un singe, un insecte ou un carnivore.

Sachez qu’ici vous devriez prendre plus de précautions selon l’espèce que vous choisirez. Évidemment, le cout de l’adoption dépend de ce paramètre. Il faut compter par exemple en moyenne 50 € pour un cochon d’Inde et près de 300 € pour un furet.

Les critères à prendre en compte avant d’adopter un animal de compagnie

Avant de prendre la décision d’adopter un animal de compagnie, vous devez réfléchir à plusieurs critères. Tout d’abord, il faut être certain que vous êtes prêt à assumer la responsabilité qu’implique une telle adoption. Vous devrez consacrer du temps et de l’énergie pour nourrir, soigner et éduquer votre nouvel ami.

Il y a le coût financier. Les frais d’adoption peuvent varier selon les espèces, mais cela ne représente pas tout. Il faudra aussi tenir compte des dépenses liées à l’alimentation (croquettes, foin…), aux accessoires (litière, jouets…) ainsi qu’aux visites chez le vétérinaire. Certaines races sont plus prédisposées à certains types de maladies, ce qui peut entraîner des coûts supplémentaires en termes de visites chez le vétérinaire ou de traitement spécifique.

Un autre aspect important est l’environnement dans lequel vous vivez. Si vous habitez en appartement, par exemple, un chien aura besoin davantage d’exercice physique qu’un chat ou même un lapin qui eux se contentent souvent simplement avec leur espace dédié où ils ont accès librement. Pensez au caractère et aux besoins propres à chaque race avant toute adoption. Par exemple, si vous êtes déjà propriétaire d’un petit appartement, optez plutôt pour une race calme comme un bouledogue français plutôt que pour une grande race active qui nécessite beaucoup plus d’espace comme le berger allemand.

Les responsabilités impliquées dans l’adoption d’un animal de compagnie

Adopter un animal de compagnie, c’est aussi prendre des responsabilités envers celui-ci. Vous devez bien éduquer votre animal dès son adoption afin qu’il comprenne rapidement ce qui est autorisé ou non chez lui, comme par exemple la propreté. La patience sera ici requise pour apprendre progressivement et positivement au nouvel arrivant comment vivre en harmonie avec sa nouvelle famille humaine.

N’oubliez pas qu’un animal nécessite aussi une bonne hygiène : bains réguliers (si besoin), brossages fréquents… Tout cela demande du temps et des efforts supplémentaires mais contribuera grandement au bien-être général du compagnon ainsi qu’à son intégration dans la maison où il sera dorloté comme il se doit !

Les avantages et inconvénients de l’adoption d’un animal de compagnie

Avant de sauter le pas, il faut peser les avantages et les inconvénients qu’implique l’adoption d’un animal de compagnie. Les avantages sont nombreux : un animal à aimer, qui vous rendra votre affection au centuple, avec lequel vous pourrez partager des moments complices et ludiques. Il peut aussi contribuer à réduire le stress et la solitude.

Toutefois, il y a aussi des inconvénients non négligeables : les frais vétérinaires peuvent être importants en cas de maladie ou d’accident (il est recommandé de prévoir une assurance santé pour animaux) ; la perte de temps dans certains aspects tels que l’éducation et la nourriture quotidienne… Si vous partez souvent loin, il faut prévoir un lieu où faire garder votre boule de poils pendant ce temps-là.

L’adoptant doit se souvenir que son nouvel ami n’est pas un jouet, mais bien une responsabilité. Lorsque ces derniers auront compris cela dans leur décision initiale, alors ils seront prêts à accueillir leur nouveau compagnon chez eux !

Comment préparer son foyer avant l’arrivée d’un nouvel animal de compagnie

Avant d’accueillir votre nouvel animal de compagnie, pensez à bien préparer soigneusement votre maison pour qu’il s’y sente à l’aise et en sécurité. Voici quelques conseils utiles pour vous aider dans cette étape cruciale.

Pensez à adapter votre intérieur aux besoins spécifiques de l’animal que vous avez choisi. Si vous avez opté pour un chien ou un chat, par exemple, assurez-vous que votre jardin soit sécurisé avec une clôture solide afin qu’ils ne puissent pas se sauver. Les chats apprécieront aussi des perchoirs tels que des arbres à chats où ils peuvent observer leur environnement depuis les hauteurs et faire leurs griffes sans abîmer vos meubles.

Prévoyez tous les accessoires nécessaires, comme une cage ou un panier confortable pour dormir, ainsi qu’un bac à litière si nécessaire. Selon le type d’animal adopté (oiseau, reptile…), il faudra aussi prévoir tout le matériel adéquat tel que des lampes chauffantes ou encore des cages spacieuses.

Pensez à bien désigner une zone sûre où votre animal peut passer du temps seul ; cela peut être sa propre chambre ou bien simplement un coin tranquille dans la maison où il peut se reposer loin du bruit et de la confusion quotidienne.

Prendre le temps de bien aménager son foyer avant l’arrivée d’un nouvel animal contribuera grandement au bien-être futur du nouveau membre de la famille et facilitera son adaptation à sa nouvelle vie.